Vite lu "Le Diable amoureux et autres films jamais tournés par Georges Méliès"

Publié le par Antohn

 

J'avais eu l'occasion, il y a quelques mois, de consacrer un long article à ce précurseur qu'était Georges Méliès. Je vais vous faire un aveux, je ne suis pas toujours satisfait de mes articles mais celui sur Méliès fait exception et, sans entrer dans les détails, il fait partie des plus lus et appréciés sur ce blog, ce qui ne peut que me ravir. Aussi me suis-je dit que certains aimeraient du rab'. C'est par ici.

MeliesBD

Comme vous pouvez le constater, il ne s'agit pas d'un film, mais d'une bande-dessinée.

Vehlmann et Duchazeau, les auteurs, n'ont pas essayé de faire de bande-dessinée biographique, bien qu'il soit régulièrement fait référence à de vrais épisodes de la vie du cinéaste: la bande-dessinée s'ouvre, par exemple, sur la rencontre entre Jacques Prévert et Georges Méliès à l'époque où celui-ci était vendeur de jouets et de confiseries dans la Gare Montparnasse. Méliès lui raconte alors quelques unes de ses histoires: certaines inventées, d'autres « vécues ».

Ce qui marque essentiellement dans cette bande-dessinée, c'est avant tout le fait que les auteurs sont parvenus à restituer avec une impressionnante fidélité l'univers du cinéaste: de la même manière qu'il existe des pastiches en littérature, « Le Diable amoureux » est un pastiche en bande-dessinée de l'œuvre d'un cinéaste.

Reste à savoir si cela est bien fait. Ma foi, oui, le présupposé de départ peut paraître un peu déroutant mais on se prend assez rapidement à l'ambiance, qui n'est pas sans rappeler parfois les planches de Fred, ce qui, par ma plume, est un grand compliment.

Commenter cet article